Autre

Détendez-vous, le café ne vous donnera pas de palpitations cardiaques, selon une nouvelle recherche

Détendez-vous, le café ne vous donnera pas de palpitations cardiaques, selon une nouvelle recherche


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les chercheurs n'ont trouvé aucune différence dans l'incidence des battements cardiaques irréguliers entre les sujets qui buvaient ou non du café

Les sujets d'une étude plus vaste sur la santé cardiaque n'ont pas connu plus de palpitations cardiaques ou de rythmes cardiaques irréguliers que leurs pairs moins caféinés.

Contrairement à une croyance largement répandue selon laquelle la consommation de boissons contenant de la caféine provoque des palpitations cardiaques, une nouvelle étude de l'Université de San Francisco suggère que la consommation de café, de thé ou de chocolat n'est pas liée à des rythmes cardiaques irréguliers.

« Les recommandations cliniques déconseillant la consommation régulière de produits contenant de la caféine pour prévenir les troubles du rythme cardiaque du cœur devraient être reconsidérées, car nous pouvons décourager inutilement la consommation de produits comme le chocolat, le café et le thé qui pourraient en fait avoir des avantages cardiovasculaires », a déclaré le chercheur principal. , cardiologue Dr Gregory Marcus.

Au cours de l'étude, les chercheurs ont examiné 1 388 sujets qui participaient tous à une autre étude sur la santé cardiaque. L'âge médian du groupe était de 72 ans.

En se concentrant spécifiquement sur le café, le thé et le chocolat, les chercheurs ont mesuré les cas de battements cardiaques irréguliers chez les sujets - contractions ventriculaires prématurées et contractions auriculaires prématurées. En fin de compte, les chercheurs n'ont identifié aucune différence dans les cas de palpitations cardiaques ou de rythmes anormaux, quelle que soit la quantité de café, de thé ou de chocolat consommée par les sujets.

"Par conséquent, nous ne pouvons que conclure qu'en général, la consommation quotidienne de produits contenant de la caféine n'est pas associée à une augmentation de l'ectopie ou de l'arythmie - mais [nous] ne pouvons pas spécifier une quantité particulière par jour", a conclu l'équipe dans l'étude, qui a été publié dans le Journal de l'American Heart Association.

Des recherches antérieures sur le lien entre le café et la santé ont même suggéré que le café peut contrecarrer les effets mortels de l'alcool sur votre foie, et qu'une consommation modérée de café - une à deux tasses par jour - est sans danger pendant la grossesse.


Calme ton coeur anxieux

Une vague de terreur vous envahit – votre poitrine vous fait mal, votre cœur bat et vous ne pouvez pas reprendre votre souffle. Ces symptômes d'anxiété classiques sont souvent confondus avec une crise cardiaque, et pour cause. Les troubles émotionnels déclenchent la libération d'hormones de stress, qui agissent sur les mêmes zones cérébrales qui régulent les fonctions cardiovasculaires telles que la fréquence cardiaque et la pression artérielle.

Un mélange toxique

L'anxiété voyage le plus souvent en compagnie de ses sbires : le stress et la dépression. En fait, l'anxiété et la dépression sont probablement des expressions différentes d'une biologie sous-jacente commune. Jusqu'à deux tiers des personnes souffrant de troubles anxieux souffrent également de dépression à un moment de leur vie, et plus de la moitié des personnes atteintes de dépression souffrent également d'un trouble anxieux. Un stress incessant à long terme peut être un précurseur des deux conditions.

« Le stress, l'anxiété et la dépression peuvent être considérés comme une seule famille de problèmes connexes. Il est difficile de les démêler », explique le Dr Michael Miller, psychiatre au Beth Israel Deaconess Medical Center, affilié à Harvard. "Par exemple, deux personnes peuvent avoir une biologie similaire, mais l'une d'elles est anxieuse, tandis que l'autre est plus déprimée."

Effets cardiaques

La relation entre la santé cardiaque et la dépression est bien documentée. Il existe également des preuves croissantes d’un lien indépendant entre l’anxiété et les maladies cardiaques. En particulier, les personnes souffrant d'un trouble d'anxiété généralisée (voir « Symptômes d'un trouble d'anxiété généralisée ») semblent souffrir de taux plus élevés de crise cardiaque et d'autres événements cardiaques. L'effet est plus prononcé chez les personnes qui ont déjà un diagnostic de maladie cardiaque, et le risque augmente avec l'intensité et la fréquence des symptômes d'anxiété.

Il existe plusieurs théories sur la façon dont l'anxiété constante de ce type peut affecter le système cardiovasculaire. Les troubles anxieux peuvent modifier la réponse du corps au stress, la combinaison de réactions hormonales et physiologiques qui aide tous les animaux à combattre ou à fuir une menace réelle. Les personnes souffrant de troubles anxieux ont des hauts et des bas inappropriés qui peuvent provoquer une hypertension artérielle, des troubles du rythme cardiaque ou une crise cardiaque. Une réponse au stress défectueuse favorise l'inflammation, qui endommage les parois des artères et ouvre la voie à l'accumulation de plaque coronarienne. Les personnes anxieuses ont également de faibles niveaux d'acides gras oméga-3, et des niveaux plus faibles peuvent être liés à un risque plus élevé de maladie cardiaque. La présence d'anxiété et de dépression semble également rendre les plaquettes « plus collantes », donc le sang est plus susceptible de coaguler.

Le lien entre l'anxiété et la santé cardiaque voyage également dans l'autre sens. Un diagnostic de problèmes cardiaques est susceptible d'augmenter l'anxiété de base d'une personne. De plus, les personnes anxieuses peuvent également avoir adopté des habitudes malsaines (comme fumer ou trop manger) qui ajoutent au risque cardiaque.

Il y a encore beaucoup à apprendre sur la façon dont l'anxiété affecte le cœur. Mais ses effets nocifs, ainsi que le stress et la dépression, ne doivent pas être ignorés.

Traiter l'anxiété

Le choix du traitement de l'anxiété dépend d'un certain nombre de facteurs, tels que sa gravité, les symptômes dominants et d'autres problèmes de santé. Les principales approches pour traiter l'anxiété impliquent des thérapies par la parole et des médicaments.

Très souvent, les médecins préconisent une double approche associant psychothérapie et médication. La thérapie cognitivo-comportementale, la technique la plus étudiée, vous aide à identifier les pensées négatives automatiques, à comprendre pourquoi elles ne sont pas rationnelles et à trouver des moyens de limiter les pensées destructrices et de renforcer les pensées positives. Selon les besoins d'un individu, d'autres types de psychothérapie peuvent être recommandés. Les exercices de relaxation, le biofeedback et la méditation sont d'autres techniques sans pilule pour gérer l'anxiété.

De nombreuses personnes trouvent un soulagement en prenant des antidépresseurs, notamment des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) tels que la fluoxétine (Prozac) et la sertraline (Zoloft). Ceux-ci sont particulièrement utiles chez les personnes également accablées par la dépression. Cependant, lorsque vous cherchez des médicaments contre l'anxiété, assurez-vous de discuter de votre problème cardiovasculaire avec votre médecin pour éviter les effets indésirables et les interactions médicamenteuses indésirables, explique le Dr Miller.

N'oubliez pas de faire de l'exercice régulièrement, une fois que votre médecin vous a donné le feu vert. C'est bon pour votre cœur et aide également à améliorer votre humeur et à calmer vos nerfs.

Symptômes du trouble d'anxiété généralisée

  • Inquiétude persistante et excessive pour diverses choses pendant au moins six mois
  • Se sentir tendu ou sur le bord
  • Difficulté à dormir
  • Difficulté à se concentrer
  • Irritabilité ou agitation
  • Tension musculaire

Calme ton coeur anxieux

Une vague de terreur vous envahit – votre poitrine vous fait mal, votre cœur bat et vous ne pouvez pas reprendre votre souffle. Ces symptômes d'anxiété classiques sont souvent confondus avec une crise cardiaque, et pour cause. Les troubles émotionnels déclenchent la libération d'hormones de stress, qui agissent sur les mêmes zones cérébrales qui régulent les fonctions cardiovasculaires telles que la fréquence cardiaque et la pression artérielle.

Un mélange toxique

L'anxiété voyage le plus souvent en compagnie de ses sbires : le stress et la dépression. En fait, l'anxiété et la dépression sont probablement des expressions différentes d'une biologie sous-jacente commune. Jusqu'à deux tiers des personnes souffrant de troubles anxieux souffrent également de dépression à un moment de leur vie, et plus de la moitié des personnes atteintes de dépression souffrent également d'un trouble anxieux. Un stress incessant à long terme peut être un précurseur des deux conditions.

« Le stress, l'anxiété et la dépression peuvent être considérés comme une seule famille de problèmes connexes. Il est difficile de les démêler », explique le Dr Michael Miller, psychiatre au Beth Israel Deaconess Medical Center, affilié à Harvard. "Par exemple, deux personnes peuvent avoir une biologie similaire, mais l'une d'elles est anxieuse, tandis que l'autre est plus déprimée."

Effets cardiaques

La relation entre la santé cardiaque et la dépression est bien documentée. Il existe également des preuves croissantes d’un lien indépendant entre l’anxiété et les maladies cardiaques. En particulier, les personnes souffrant d'un trouble d'anxiété généralisée (voir « Symptômes d'un trouble d'anxiété généralisée ») semblent souffrir de taux plus élevés de crise cardiaque et d'autres événements cardiaques. L'effet est plus prononcé chez les personnes qui ont déjà un diagnostic de maladie cardiaque, et le risque augmente avec l'intensité et la fréquence des symptômes d'anxiété.

Il existe plusieurs théories sur la façon dont l'anxiété constante de ce type peut affecter le système cardiovasculaire. Les troubles anxieux peuvent modifier la réponse du corps au stress, la combinaison de réactions hormonales et physiologiques qui aide tous les animaux à combattre ou à fuir une menace réelle. Les personnes souffrant de troubles anxieux ont des hauts et des bas inappropriés qui peuvent provoquer une hypertension artérielle, des troubles du rythme cardiaque ou une crise cardiaque. Une réponse au stress défectueuse favorise l'inflammation, qui endommage les parois des artères et ouvre la voie à l'accumulation de plaque coronarienne. Les personnes anxieuses ont également de faibles niveaux d'acides gras oméga-3, et des niveaux plus faibles peuvent être liés à un risque plus élevé de maladie cardiaque. La présence d'anxiété et de dépression semble également rendre les plaquettes « plus collantes », donc le sang est plus susceptible de coaguler.

Le lien entre l'anxiété et la santé cardiaque voyage également dans l'autre sens. Un diagnostic de problèmes cardiaques est susceptible d'augmenter l'anxiété de base d'une personne. De plus, les personnes anxieuses peuvent également avoir adopté des habitudes malsaines (comme fumer ou trop manger) qui ajoutent au risque cardiaque.

Il y a encore beaucoup à apprendre sur la façon dont l'anxiété affecte le cœur. Mais ses effets nocifs, ainsi que le stress et la dépression, ne doivent pas être ignorés.

Traiter l'anxiété

Le choix du traitement de l'anxiété dépend d'un certain nombre de facteurs, tels que sa gravité, les symptômes dominants et d'autres problèmes de santé. Les principales approches pour traiter l'anxiété impliquent des thérapies par la parole et des médicaments.

Très souvent, les médecins préconisent une double approche associant psychothérapie et médication. La thérapie cognitivo-comportementale, la technique la plus étudiée, vous aide à identifier les pensées négatives automatiques, à comprendre pourquoi elles ne sont pas rationnelles et à trouver des moyens de limiter les pensées destructrices et de renforcer les pensées positives. Selon les besoins de la personne, d'autres types de psychothérapie peuvent être recommandés. Les exercices de relaxation, le biofeedback et la méditation sont d'autres techniques sans pilule pour gérer l'anxiété.

De nombreuses personnes trouvent un soulagement en prenant des antidépresseurs, notamment des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) tels que la fluoxétine (Prozac) et la sertraline (Zoloft). Ceux-ci sont particulièrement utiles chez les personnes également accablées par la dépression. Cependant, lorsque vous cherchez des médicaments contre l'anxiété, assurez-vous de discuter de votre problème cardiovasculaire avec votre médecin pour éviter les effets indésirables et les interactions médicamenteuses indésirables, explique le Dr Miller.

N'oubliez pas de faire de l'exercice régulièrement, une fois que votre médecin vous a donné le feu vert. C'est bon pour votre cœur et aide également à améliorer votre humeur et à calmer vos nerfs.

Symptômes du trouble d'anxiété généralisée

  • Inquiétude persistante et excessive pour diverses choses pendant au moins six mois
  • Se sentir tendu ou sur le bord
  • Difficulté à dormir
  • Difficulté à se concentrer
  • Irritabilité ou agitation
  • Tension musculaire

Calme ton coeur anxieux

Une vague de terreur vous envahit – votre poitrine vous fait mal, votre cœur bat et vous ne pouvez pas reprendre votre souffle. Ces symptômes d'anxiété classiques sont souvent confondus avec une crise cardiaque, et pour cause. Les troubles émotionnels déclenchent la libération d'hormones de stress, qui agissent sur les mêmes zones cérébrales qui régulent les fonctions cardiovasculaires telles que la fréquence cardiaque et la pression artérielle.

Un mélange toxique

L'anxiété voyage le plus souvent en compagnie de ses sbires : le stress et la dépression. En fait, l'anxiété et la dépression sont probablement des expressions différentes d'une biologie sous-jacente commune. Jusqu'à deux tiers des personnes souffrant de troubles anxieux souffrent également de dépression à un moment de leur vie, et plus de la moitié des personnes atteintes de dépression souffrent également d'un trouble anxieux. Un stress incessant à long terme peut être un précurseur des deux conditions.

« Le stress, l'anxiété et la dépression peuvent être considérés comme une seule famille de problèmes connexes. Il est difficile de les démêler », explique le Dr Michael Miller, psychiatre au Beth Israel Deaconess Medical Center, affilié à Harvard. "Par exemple, deux personnes peuvent avoir une biologie similaire, mais l'une d'elles est anxieuse, tandis que l'autre est plus déprimée."

Effets cardiaques

La relation entre la santé cardiaque et la dépression est bien documentée. Il existe également des preuves croissantes d’un lien indépendant entre l’anxiété et les maladies cardiaques. En particulier, les personnes souffrant d'un trouble d'anxiété généralisée (voir « Symptômes d'un trouble d'anxiété généralisée ») semblent souffrir de taux plus élevés de crise cardiaque et d'autres événements cardiaques. L'effet est plus prononcé chez les personnes qui ont déjà un diagnostic de maladie cardiaque, et le risque augmente avec l'intensité et la fréquence des symptômes d'anxiété.

Il existe plusieurs théories sur la façon dont l'anxiété constante de ce type peut affecter le système cardiovasculaire. Les troubles anxieux peuvent modifier la réponse du corps au stress, la combinaison de réactions hormonales et physiologiques qui aide tous les animaux à combattre ou à fuir une menace réelle. Les personnes souffrant de troubles anxieux ont des hauts et des bas inappropriés qui peuvent provoquer une hypertension artérielle, des troubles du rythme cardiaque ou une crise cardiaque. Une réponse au stress défectueuse favorise l'inflammation, qui endommage les parois des artères et ouvre la voie à l'accumulation de plaque coronarienne. Les personnes anxieuses ont également de faibles niveaux d'acides gras oméga-3, et des niveaux plus faibles peuvent être liés à un risque plus élevé de maladie cardiaque. La présence d'anxiété et de dépression semble également rendre les plaquettes « plus collantes », donc le sang est plus susceptible de coaguler.

Le lien entre l'anxiété et la santé cardiaque voyage également dans l'autre sens. Un diagnostic de problèmes cardiaques est susceptible d'augmenter l'anxiété de base d'une personne. De plus, les personnes anxieuses peuvent également avoir adopté des habitudes malsaines (comme fumer ou trop manger) qui ajoutent au risque cardiaque.

Il y a encore beaucoup à apprendre sur la façon dont l'anxiété affecte le cœur. Mais ses effets nocifs, ainsi que le stress et la dépression, ne doivent pas être ignorés.

Traiter l'anxiété

Le choix du traitement de l'anxiété dépend d'un certain nombre de facteurs, tels que sa gravité, les symptômes dominants et d'autres problèmes de santé. Les principales approches pour traiter l'anxiété impliquent des thérapies par la parole et des médicaments.

Très souvent, les médecins préconisent une double approche associant psychothérapie et médication. La thérapie cognitivo-comportementale, la technique la plus étudiée, vous aide à identifier les pensées négatives automatiques, à comprendre pourquoi elles ne sont pas rationnelles et à trouver des moyens de limiter les pensées destructrices et de renforcer les pensées positives. Selon les besoins de la personne, d'autres types de psychothérapie peuvent être recommandés. Les exercices de relaxation, le biofeedback et la méditation sont d'autres techniques sans pilule pour gérer l'anxiété.

De nombreuses personnes trouvent un soulagement en prenant des antidépresseurs, notamment des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) tels que la fluoxétine (Prozac) et la sertraline (Zoloft). Ceux-ci sont particulièrement utiles chez les personnes également accablées par la dépression. Cependant, lorsque vous cherchez des médicaments contre l'anxiété, assurez-vous de discuter de votre problème cardiovasculaire avec votre médecin pour éviter les effets indésirables et les interactions médicamenteuses indésirables, explique le Dr Miller.

N'oubliez pas de faire de l'exercice régulièrement, une fois que votre médecin vous a donné le feu vert. C'est bon pour votre cœur et aide également à améliorer votre humeur et à calmer vos nerfs.

Symptômes du trouble d'anxiété généralisée

  • Inquiétude persistante et excessive pour diverses choses pendant au moins six mois
  • Se sentir tendu ou sur le bord
  • Difficulté à dormir
  • Difficulté à se concentrer
  • Irritabilité ou agitation
  • Tension musculaire

Calme ton coeur anxieux

Une vague de terreur vous envahit – votre poitrine vous fait mal, votre cœur bat, et vous ne pouvez pas reprendre votre souffle. Ces symptômes d'anxiété classiques sont souvent confondus avec une crise cardiaque, et pour cause. Les troubles émotionnels déclenchent la libération d'hormones de stress, qui agissent sur les mêmes zones cérébrales qui régulent les fonctions cardiovasculaires telles que la fréquence cardiaque et la pression artérielle.

Un mélange toxique

L'anxiété voyage le plus souvent en compagnie de ses sbires : le stress et la dépression. En fait, l'anxiété et la dépression sont probablement des expressions différentes d'une biologie sous-jacente commune. Jusqu'à deux tiers des personnes souffrant de troubles anxieux souffrent également de dépression à un moment de leur vie, et plus de la moitié des personnes souffrant de dépression souffrent également d'un trouble anxieux. Un stress incessant à long terme peut être un précurseur des deux conditions.

« Le stress, l'anxiété et la dépression peuvent être considérés comme une seule famille de problèmes connexes. Il est difficile de les démêler », explique le Dr Michael Miller, psychiatre au Beth Israel Deaconess Medical Center, affilié à Harvard. "Par exemple, deux personnes peuvent avoir une biologie similaire, mais l'une d'elles est anxieuse, tandis que l'autre est plus déprimée."

Effets cardiaques

La relation entre la santé cardiaque et la dépression est bien documentée. Il existe également des preuves croissantes d’un lien indépendant entre l’anxiété et les maladies cardiaques. En particulier, les personnes souffrant d'un trouble d'anxiété généralisée (voir « Symptômes d'un trouble d'anxiété généralisée ») semblent souffrir de taux plus élevés de crise cardiaque et d'autres événements cardiaques. L'effet est plus prononcé chez les personnes qui ont déjà un diagnostic de maladie cardiaque, et le risque augmente avec l'intensité et la fréquence des symptômes d'anxiété.

Il existe plusieurs théories sur la façon dont l'anxiété constante de ce type peut affecter le système cardiovasculaire. Les troubles anxieux peuvent modifier la réponse du corps au stress, la combinaison de réactions hormonales et physiologiques qui aide tous les animaux à combattre ou à fuir une menace réelle. Les personnes souffrant de troubles anxieux ont des hauts et des bas inappropriés qui peuvent provoquer une hypertension artérielle, des troubles du rythme cardiaque ou une crise cardiaque. Une réponse au stress défectueuse favorise l'inflammation, qui endommage les parois des artères et ouvre la voie à l'accumulation de plaque coronarienne. Les personnes anxieuses ont également de faibles niveaux d'acides gras oméga-3, et des niveaux plus faibles peuvent être liés à un risque plus élevé de maladie cardiaque. La présence d'anxiété et de dépression semble également rendre les plaquettes « plus collantes », donc le sang est plus susceptible de coaguler.

Le lien entre l'anxiété et la santé cardiaque voyage également dans l'autre sens. Un diagnostic de problèmes cardiaques est susceptible d'augmenter l'anxiété de base d'une personne. De plus, les personnes anxieuses peuvent également avoir adopté des habitudes malsaines (comme fumer ou trop manger) qui ajoutent au risque cardiaque.

Il y a encore beaucoup à apprendre sur la façon dont l'anxiété affecte le cœur. Mais ses effets nocifs, ainsi que le stress et la dépression, ne doivent pas être ignorés.

Traiter l'anxiété

Le choix du traitement de l'anxiété dépend d'un certain nombre de facteurs, tels que sa gravité, les symptômes dominants et d'autres problèmes de santé. Les principales approches pour traiter l'anxiété impliquent des thérapies par la parole et des médicaments.

Très souvent, les médecins préconisent une double approche associant psychothérapie et médication. La thérapie cognitivo-comportementale, la technique la plus étudiée, vous aide à identifier les pensées négatives automatiques, à comprendre pourquoi elles ne sont pas rationnelles et à trouver des moyens de limiter les pensées destructrices et de renforcer les pensées positives. Selon les besoins d'un individu, d'autres types de psychothérapie peuvent être recommandés. Les exercices de relaxation, le biofeedback et la méditation sont d'autres techniques sans pilule pour gérer l'anxiété.

De nombreuses personnes trouvent un soulagement en prenant des antidépresseurs, notamment des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) tels que la fluoxétine (Prozac) et la sertraline (Zoloft). Ceux-ci sont particulièrement utiles chez les personnes également accablées par la dépression. Cependant, lorsque vous cherchez des médicaments contre l'anxiété, assurez-vous de discuter de votre problème cardiovasculaire avec votre médecin pour éviter les effets indésirables et les interactions médicamenteuses indésirables, explique le Dr Miller.

N'oubliez pas de faire de l'exercice régulièrement, une fois que votre médecin vous a donné le feu vert. C'est bon pour votre cœur et aide également à améliorer votre humeur et à calmer vos nerfs.

Symptômes du trouble d'anxiété généralisée

  • Inquiétude persistante et excessive pour diverses choses pendant au moins six mois
  • Se sentir tendu ou sur le bord
  • Difficulté à dormir
  • Difficulté à se concentrer
  • Irritabilité ou agitation
  • Tension musculaire

Calme ton coeur anxieux

Une vague de terreur vous envahit – votre poitrine vous fait mal, votre cœur bat, et vous ne pouvez pas reprendre votre souffle. Ces symptômes d'anxiété classiques sont souvent confondus avec une crise cardiaque, et pour cause. Les troubles émotionnels déclenchent la libération d'hormones de stress, qui agissent sur les mêmes zones cérébrales qui régulent les fonctions cardiovasculaires telles que la fréquence cardiaque et la pression artérielle.

Un mélange toxique

L'anxiété voyage le plus souvent en compagnie de ses sbires : le stress et la dépression. En fait, l'anxiété et la dépression sont probablement des expressions différentes d'une biologie sous-jacente commune. Jusqu'à deux tiers des personnes souffrant de troubles anxieux souffrent également de dépression à un moment de leur vie, et plus de la moitié des personnes atteintes de dépression souffrent également d'un trouble anxieux. Un stress incessant à long terme peut être un précurseur des deux conditions.

« Le stress, l'anxiété et la dépression peuvent être considérés comme une seule famille de problèmes connexes. Il est difficile de les démêler », explique le Dr Michael Miller, psychiatre au Beth Israel Deaconess Medical Center, affilié à Harvard. "Par exemple, deux personnes peuvent avoir une biologie similaire, mais l'une d'elles est anxieuse, tandis que l'autre est plus déprimée."

Effets cardiaques

La relation entre la santé cardiaque et la dépression est bien documentée. Il existe également des preuves croissantes d’un lien indépendant entre l’anxiété et les maladies cardiaques. En particulier, les personnes souffrant d'un trouble d'anxiété généralisée (voir « Symptômes d'un trouble d'anxiété généralisée ») semblent souffrir de taux plus élevés de crise cardiaque et d'autres événements cardiaques. L'effet est plus prononcé chez les personnes qui ont déjà un diagnostic de maladie cardiaque, et le risque augmente avec l'intensité et la fréquence des symptômes d'anxiété.

Il existe plusieurs théories sur la façon dont l'anxiété constante de ce type peut affecter le système cardiovasculaire. Les troubles anxieux peuvent modifier la réponse du corps au stress, la combinaison de réactions hormonales et physiologiques qui aide tous les animaux à combattre ou à fuir une menace réelle. Les personnes souffrant de troubles anxieux ont des hauts et des bas inappropriés qui peuvent provoquer une hypertension artérielle, des troubles du rythme cardiaque ou une crise cardiaque. Une réponse au stress défectueuse favorise l'inflammation, qui endommage les parois des artères et ouvre la voie à l'accumulation de plaque coronarienne. Les personnes anxieuses ont également de faibles niveaux d'acides gras oméga-3, et des niveaux plus faibles peuvent être liés à un risque plus élevé de maladie cardiaque. La présence d'anxiété et de dépression semble également rendre les plaquettes « plus collantes », donc le sang est plus susceptible de coaguler.

Le lien entre l'anxiété et la santé cardiaque voyage également dans l'autre sens. Un diagnostic de problèmes cardiaques est susceptible d'augmenter l'anxiété de base d'une personne. De plus, les personnes anxieuses peuvent également avoir adopté des habitudes malsaines (comme fumer ou trop manger) qui ajoutent au risque cardiaque.

Il y a encore beaucoup à apprendre sur la façon dont l'anxiété affecte le cœur. Mais ses effets nocifs, ainsi que le stress et la dépression, ne doivent pas être ignorés.

Traiter l'anxiété

Le choix du traitement de l'anxiété dépend d'un certain nombre de facteurs, tels que sa gravité, les symptômes dominants et d'autres problèmes de santé. Les principales approches pour traiter l'anxiété impliquent des thérapies par la parole et des médicaments.

Très souvent, les médecins préconisent une double approche associant psychothérapie et médication. La thérapie cognitivo-comportementale, la technique la plus étudiée, vous aide à identifier les pensées négatives automatiques, à comprendre pourquoi elles ne sont pas rationnelles et à trouver des moyens de limiter les pensées destructrices et de renforcer les pensées positives. Selon les besoins d'un individu, d'autres types de psychothérapie peuvent être recommandés. Les exercices de relaxation, le biofeedback et la méditation sont d'autres techniques sans pilule pour gérer l'anxiété.

De nombreuses personnes trouvent un soulagement en prenant des antidépresseurs, notamment des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) tels que la fluoxétine (Prozac) et la sertraline (Zoloft). Ceux-ci sont particulièrement utiles chez les personnes également accablées par la dépression. Cependant, lorsque vous cherchez des médicaments contre l'anxiété, assurez-vous de discuter de votre problème cardiovasculaire avec votre médecin pour éviter les effets indésirables et les interactions médicamenteuses indésirables, explique le Dr Miller.

N'oubliez pas de faire de l'exercice régulièrement, une fois que votre médecin vous a donné le feu vert. C'est bon pour votre cœur et aide également à améliorer votre humeur et à calmer vos nerfs.

Symptômes du trouble d'anxiété généralisée

  • Inquiétude persistante et excessive pour diverses choses pendant au moins six mois
  • Se sentir tendu ou sur le bord
  • Difficulté à dormir
  • Difficulté à se concentrer
  • Irritabilité ou agitation
  • Tension musculaire

Calme ton coeur anxieux

Une vague de terreur vous envahit – votre poitrine vous fait mal, votre cœur bat, et vous ne pouvez pas reprendre votre souffle. Ces symptômes d'anxiété classiques sont souvent confondus avec une crise cardiaque, et pour cause. Les troubles émotionnels déclenchent la libération d'hormones de stress, qui agissent sur les mêmes zones cérébrales qui régulent les fonctions cardiovasculaires telles que la fréquence cardiaque et la pression artérielle.

Un mélange toxique

L'anxiété voyage le plus souvent en compagnie de ses sbires : le stress et la dépression. En fait, l'anxiété et la dépression sont probablement des expressions différentes d'une biologie sous-jacente commune. Jusqu'à deux tiers des personnes souffrant de troubles anxieux souffrent également de dépression à un moment de leur vie, et plus de la moitié des personnes atteintes de dépression souffrent également d'un trouble anxieux. Un stress incessant à long terme peut être un précurseur des deux conditions.

« Le stress, l'anxiété et la dépression peuvent être considérés comme une seule famille de problèmes connexes. Il est difficile de les démêler », explique le Dr Michael Miller, psychiatre au Beth Israel Deaconess Medical Center, affilié à Harvard. "Par exemple, deux personnes peuvent avoir une biologie similaire, mais l'une d'elles est anxieuse, tandis que l'autre est plus déprimée."

Effets cardiaques

La relation entre la santé cardiaque et la dépression est bien documentée. Il existe également des preuves croissantes d’un lien indépendant entre l’anxiété et les maladies cardiaques. En particulier, les personnes souffrant d'un trouble d'anxiété généralisée (voir « Symptômes d'un trouble d'anxiété généralisée ») semblent souffrir de taux plus élevés de crise cardiaque et d'autres événements cardiaques. L'effet est plus prononcé chez les personnes qui ont déjà un diagnostic de maladie cardiaque, et le risque augmente avec l'intensité et la fréquence des symptômes d'anxiété.

Il existe plusieurs théories sur la façon dont l'anxiété constante de ce type peut affecter le système cardiovasculaire. Les troubles anxieux peuvent modifier la réponse du corps au stress, la combinaison de réactions hormonales et physiologiques qui aide tous les animaux à combattre ou à fuir une menace réelle. Les personnes souffrant de troubles anxieux ont des hauts et des bas inappropriés qui peuvent provoquer une hypertension artérielle, des troubles du rythme cardiaque ou une crise cardiaque. Une réponse au stress défectueuse favorise l'inflammation, qui endommage les parois des artères et ouvre la voie à l'accumulation de plaque coronarienne. Les personnes anxieuses ont également de faibles niveaux d'acides gras oméga-3, et des niveaux plus faibles peuvent être liés à un risque plus élevé de maladie cardiaque. La présence d'anxiété et de dépression semble également rendre les plaquettes « plus collantes », donc le sang est plus susceptible de coaguler.

Le lien entre l'anxiété et la santé cardiaque voyage également dans l'autre sens. Un diagnostic de problèmes cardiaques est susceptible d'augmenter l'anxiété de base d'une personne. De plus, les personnes anxieuses peuvent également avoir adopté des habitudes malsaines (comme fumer ou trop manger) qui ajoutent au risque cardiaque.

Il y a encore beaucoup à apprendre sur la façon dont l'anxiété affecte le cœur. Mais ses effets nocifs, ainsi que le stress et la dépression, ne doivent pas être ignorés.

Traiter l'anxiété

Le choix du traitement de l'anxiété dépend d'un certain nombre de facteurs, tels que sa gravité, les symptômes dominants et d'autres problèmes de santé. Les principales approches pour traiter l'anxiété impliquent des thérapies par la parole et des médicaments.

Très souvent, les médecins préconisent une double approche associant psychothérapie et médication. La thérapie cognitivo-comportementale, la technique la plus étudiée, vous aide à identifier les pensées négatives automatiques, à comprendre pourquoi elles ne sont pas rationnelles et à trouver des moyens de limiter les pensées destructrices et de renforcer les pensées positives. Selon les besoins de la personne, d'autres types de psychothérapie peuvent être recommandés. Les exercices de relaxation, le biofeedback et la méditation sont d'autres techniques sans pilule pour gérer l'anxiété.

De nombreuses personnes trouvent un soulagement en prenant des antidépresseurs, notamment des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) tels que la fluoxétine (Prozac) et la sertraline (Zoloft). Ceux-ci sont particulièrement utiles chez les personnes également accablées par la dépression. Cependant, lorsque vous cherchez des médicaments contre l'anxiété, assurez-vous de discuter de votre problème cardiovasculaire avec votre médecin pour éviter les effets indésirables et les interactions médicamenteuses indésirables, explique le Dr Miller.

N'oubliez pas de faire de l'exercice régulièrement, une fois que votre médecin vous a donné le feu vert. C'est bon pour votre cœur et aide également à améliorer votre humeur et à calmer vos nerfs.

Symptômes du trouble d'anxiété généralisée

  • Inquiétude persistante et excessive pour diverses choses pendant au moins six mois
  • Se sentir tendu ou sur le bord
  • Difficulté à dormir
  • Difficulté à se concentrer
  • Irritabilité ou agitation
  • Tension musculaire

Calme ton coeur anxieux

Une vague de terreur vous envahit – votre poitrine vous fait mal, votre cœur bat, et vous ne pouvez pas reprendre votre souffle. Ces symptômes d'anxiété classiques sont souvent confondus avec une crise cardiaque, et pour cause. Les troubles émotionnels déclenchent la libération d'hormones de stress, qui agissent sur les mêmes zones cérébrales qui régulent les fonctions cardiovasculaires telles que la fréquence cardiaque et la pression artérielle.

Un mélange toxique

L'anxiété voyage le plus souvent en compagnie de ses sbires : le stress et la dépression. En fait, l'anxiété et la dépression sont probablement des expressions différentes d'une biologie sous-jacente commune. Jusqu'à deux tiers des personnes souffrant de troubles anxieux souffrent également de dépression à un moment donné de leur vie, et plus de la moitié des personnes souffrant de dépression souffrent également d'un trouble anxieux. Un stress incessant à long terme peut être un précurseur des deux conditions.

« Le stress, l'anxiété et la dépression peuvent être considérés comme une seule famille de problèmes connexes. Il est difficile de les démêler », explique le Dr Michael Miller, psychiatre au Beth Israel Deaconess Medical Center, affilié à Harvard. "Par exemple, deux personnes peuvent avoir une biologie similaire, mais l'une d'elles est anxieuse, tandis que l'autre est plus déprimée."

Effets cardiaques

La relation entre la santé cardiaque et la dépression est bien documentée. Il existe également des preuves croissantes d’un lien indépendant entre l’anxiété et les maladies cardiaques. In particular, people who have generalized anxiety disorder (see "Symptoms of generalized anxiety disorder") seem to suffer higher rates of heart attack and other cardiac events. The effect is more pronounced in people who already have a diagnosis of heart disease, and the risk rises with the intensity and frequency of anxiety symptoms.

There are several theories about how constant anxiety of this type may affect the cardiovascular system. Anxiety disorders can change the body's stress response, the combination of hormonal and physiological reactions that helps all animals fight or flee from a real threat. People with anxiety disorders have inappropriate ups and downs that can cause high blood pressure, heart rhythm disturbances, or heart attack. A malfunctioning stress response promotes inflammation, which damages the artery linings and sets the stage for the buildup of coronary plaque. People with anxiety also have low levels of omega-3 fatty acids, and lower levels may be linked to a higher risk of heart disease. The presence of anxiety and depression also appears to make platelets "stickier," so blood is more likely to clot.

The connection between anxiety and heart health also travels in the other direction. A diagnosis of heart problems is likely to raise a person's baseline anxiety. In addition, people who are anxious may also have adopted unhealthy habits (like smoking or overeating) that add to cardiac risk.

There's still much to be learned about how anxiety affects the heart. But its harmful effects—along with stress and depression—should not be ignored.

Treating anxiety

The choice of treatment for anxiety depends on a number of factors, such as its severity, which symptoms are dominant, and other health conditions. The primary approaches for treating anxiety entail talk therapies and medications.

Very often, doctors recommend a dual approach that combines psychotherapy and medications. Cognitive behavioral therapy, the most studied technique, helps you identify automatic negative thoughts, understand why they aren't rational, and come up with ways to limit destructive thoughts and reinforce positive ones. Depending on an individual's needs, other types of psychotherapy may be recommended. Relaxation exercises, biofeedback, and meditation are other pill-free techniques for managing anxiety.

Many people find relief by taking antidepressant medicines, including selective serotonin reuptake inhibitors (SSRIs) such as fluoxetine (Prozac) and sertraline (Zoloft). These are especially useful in people also burdened by depression. However, when seeking medication for anxiety, be sure to discuss your cardiovascular condition with your doctor to avoid adverse effects and undesirable drug interactions, says Dr. Miller.

Don't forget regular exercise, after your doctor gives you the go-ahead. It's good for your heart and also helps to boost your mood and calm your nerves.

Symptoms of generalized anxiety disorder

  • Persistent, excessive worry about various things for at least six months
  • Feeling tense or on edge
  • Difficulty sleeping
  • Trouble concentrating
  • Irritability or restlessness
  • Muscle tension

Calm your anxious heart

A wave of dread overcomes you—your chest hurts, your heart flutters, and you can't catch your breath. These classic anxiety symptoms are often mistaken for a heart attack—and for good reason. Emotional turmoil triggers the release of stress hormones, which act on the same brain areas that regulate cardiovascular functions such as heart rate and blood pressure.

A toxic mix

Anxiety most often travels in the company of its henchmen—stress and depression. In fact, anxiety and depression are likely different expressions of a shared underlying biology. As many as two-thirds of people with anxiety disorders also suffer from depression at some point in their lives, and over half of people with depression also have an anxiety disorder. Long-term, unrelenting stress can be a precursor to both conditions.

"Stress, anxiety, and depression can be viewed as one family of related problems. It's hard to tease them out," says Dr. Michael Miller, a psychiatrist at Harvard-affiliated Beth Israel Deaconess Medical Center. "For example, two people may have similar biology, but one of them is anxious, while the other is more depressed."

Heart effects

The relationship between heart health and depression is well documented. There is mounting evidence for an independent anxiety–heart disease link as well. In particular, people who have generalized anxiety disorder (see "Symptoms of generalized anxiety disorder") seem to suffer higher rates of heart attack and other cardiac events. The effect is more pronounced in people who already have a diagnosis of heart disease, and the risk rises with the intensity and frequency of anxiety symptoms.

There are several theories about how constant anxiety of this type may affect the cardiovascular system. Anxiety disorders can change the body's stress response, the combination of hormonal and physiological reactions that helps all animals fight or flee from a real threat. People with anxiety disorders have inappropriate ups and downs that can cause high blood pressure, heart rhythm disturbances, or heart attack. A malfunctioning stress response promotes inflammation, which damages the artery linings and sets the stage for the buildup of coronary plaque. People with anxiety also have low levels of omega-3 fatty acids, and lower levels may be linked to a higher risk of heart disease. The presence of anxiety and depression also appears to make platelets "stickier," so blood is more likely to clot.

The connection between anxiety and heart health also travels in the other direction. A diagnosis of heart problems is likely to raise a person's baseline anxiety. In addition, people who are anxious may also have adopted unhealthy habits (like smoking or overeating) that add to cardiac risk.

There's still much to be learned about how anxiety affects the heart. But its harmful effects—along with stress and depression—should not be ignored.

Treating anxiety

The choice of treatment for anxiety depends on a number of factors, such as its severity, which symptoms are dominant, and other health conditions. The primary approaches for treating anxiety entail talk therapies and medications.

Very often, doctors recommend a dual approach that combines psychotherapy and medications. Cognitive behavioral therapy, the most studied technique, helps you identify automatic negative thoughts, understand why they aren't rational, and come up with ways to limit destructive thoughts and reinforce positive ones. Depending on an individual's needs, other types of psychotherapy may be recommended. Relaxation exercises, biofeedback, and meditation are other pill-free techniques for managing anxiety.

Many people find relief by taking antidepressant medicines, including selective serotonin reuptake inhibitors (SSRIs) such as fluoxetine (Prozac) and sertraline (Zoloft). These are especially useful in people also burdened by depression. However, when seeking medication for anxiety, be sure to discuss your cardiovascular condition with your doctor to avoid adverse effects and undesirable drug interactions, says Dr. Miller.

Don't forget regular exercise, after your doctor gives you the go-ahead. It's good for your heart and also helps to boost your mood and calm your nerves.

Symptoms of generalized anxiety disorder

  • Persistent, excessive worry about various things for at least six months
  • Feeling tense or on edge
  • Difficulty sleeping
  • Trouble concentrating
  • Irritability or restlessness
  • Muscle tension

Calm your anxious heart

A wave of dread overcomes you—your chest hurts, your heart flutters, and you can't catch your breath. These classic anxiety symptoms are often mistaken for a heart attack—and for good reason. Emotional turmoil triggers the release of stress hormones, which act on the same brain areas that regulate cardiovascular functions such as heart rate and blood pressure.

A toxic mix

Anxiety most often travels in the company of its henchmen—stress and depression. In fact, anxiety and depression are likely different expressions of a shared underlying biology. As many as two-thirds of people with anxiety disorders also suffer from depression at some point in their lives, and over half of people with depression also have an anxiety disorder. Long-term, unrelenting stress can be a precursor to both conditions.

"Stress, anxiety, and depression can be viewed as one family of related problems. It's hard to tease them out," says Dr. Michael Miller, a psychiatrist at Harvard-affiliated Beth Israel Deaconess Medical Center. "For example, two people may have similar biology, but one of them is anxious, while the other is more depressed."

Heart effects

The relationship between heart health and depression is well documented. There is mounting evidence for an independent anxiety–heart disease link as well. In particular, people who have generalized anxiety disorder (see "Symptoms of generalized anxiety disorder") seem to suffer higher rates of heart attack and other cardiac events. The effect is more pronounced in people who already have a diagnosis of heart disease, and the risk rises with the intensity and frequency of anxiety symptoms.

There are several theories about how constant anxiety of this type may affect the cardiovascular system. Anxiety disorders can change the body's stress response, the combination of hormonal and physiological reactions that helps all animals fight or flee from a real threat. People with anxiety disorders have inappropriate ups and downs that can cause high blood pressure, heart rhythm disturbances, or heart attack. A malfunctioning stress response promotes inflammation, which damages the artery linings and sets the stage for the buildup of coronary plaque. People with anxiety also have low levels of omega-3 fatty acids, and lower levels may be linked to a higher risk of heart disease. The presence of anxiety and depression also appears to make platelets "stickier," so blood is more likely to clot.

The connection between anxiety and heart health also travels in the other direction. A diagnosis of heart problems is likely to raise a person's baseline anxiety. In addition, people who are anxious may also have adopted unhealthy habits (like smoking or overeating) that add to cardiac risk.

There's still much to be learned about how anxiety affects the heart. But its harmful effects—along with stress and depression—should not be ignored.

Treating anxiety

The choice of treatment for anxiety depends on a number of factors, such as its severity, which symptoms are dominant, and other health conditions. The primary approaches for treating anxiety entail talk therapies and medications.

Very often, doctors recommend a dual approach that combines psychotherapy and medications. Cognitive behavioral therapy, the most studied technique, helps you identify automatic negative thoughts, understand why they aren't rational, and come up with ways to limit destructive thoughts and reinforce positive ones. Depending on an individual's needs, other types of psychotherapy may be recommended. Relaxation exercises, biofeedback, and meditation are other pill-free techniques for managing anxiety.

Many people find relief by taking antidepressant medicines, including selective serotonin reuptake inhibitors (SSRIs) such as fluoxetine (Prozac) and sertraline (Zoloft). These are especially useful in people also burdened by depression. However, when seeking medication for anxiety, be sure to discuss your cardiovascular condition with your doctor to avoid adverse effects and undesirable drug interactions, says Dr. Miller.

Don't forget regular exercise, after your doctor gives you the go-ahead. It's good for your heart and also helps to boost your mood and calm your nerves.

Symptoms of generalized anxiety disorder

  • Persistent, excessive worry about various things for at least six months
  • Feeling tense or on edge
  • Difficulty sleeping
  • Trouble concentrating
  • Irritability or restlessness
  • Muscle tension

Calm your anxious heart

A wave of dread overcomes you—your chest hurts, your heart flutters, and you can't catch your breath. These classic anxiety symptoms are often mistaken for a heart attack—and for good reason. Emotional turmoil triggers the release of stress hormones, which act on the same brain areas that regulate cardiovascular functions such as heart rate and blood pressure.

A toxic mix

Anxiety most often travels in the company of its henchmen—stress and depression. In fact, anxiety and depression are likely different expressions of a shared underlying biology. As many as two-thirds of people with anxiety disorders also suffer from depression at some point in their lives, and over half of people with depression also have an anxiety disorder. Long-term, unrelenting stress can be a precursor to both conditions.

"Stress, anxiety, and depression can be viewed as one family of related problems. It's hard to tease them out," says Dr. Michael Miller, a psychiatrist at Harvard-affiliated Beth Israel Deaconess Medical Center. "For example, two people may have similar biology, but one of them is anxious, while the other is more depressed."

Heart effects

The relationship between heart health and depression is well documented. There is mounting evidence for an independent anxiety–heart disease link as well. In particular, people who have generalized anxiety disorder (see "Symptoms of generalized anxiety disorder") seem to suffer higher rates of heart attack and other cardiac events. The effect is more pronounced in people who already have a diagnosis of heart disease, and the risk rises with the intensity and frequency of anxiety symptoms.

There are several theories about how constant anxiety of this type may affect the cardiovascular system. Anxiety disorders can change the body's stress response, the combination of hormonal and physiological reactions that helps all animals fight or flee from a real threat. People with anxiety disorders have inappropriate ups and downs that can cause high blood pressure, heart rhythm disturbances, or heart attack. A malfunctioning stress response promotes inflammation, which damages the artery linings and sets the stage for the buildup of coronary plaque. People with anxiety also have low levels of omega-3 fatty acids, and lower levels may be linked to a higher risk of heart disease. The presence of anxiety and depression also appears to make platelets "stickier," so blood is more likely to clot.

The connection between anxiety and heart health also travels in the other direction. A diagnosis of heart problems is likely to raise a person's baseline anxiety. In addition, people who are anxious may also have adopted unhealthy habits (like smoking or overeating) that add to cardiac risk.

There's still much to be learned about how anxiety affects the heart. But its harmful effects—along with stress and depression—should not be ignored.

Treating anxiety

The choice of treatment for anxiety depends on a number of factors, such as its severity, which symptoms are dominant, and other health conditions. The primary approaches for treating anxiety entail talk therapies and medications.

Very often, doctors recommend a dual approach that combines psychotherapy and medications. Cognitive behavioral therapy, the most studied technique, helps you identify automatic negative thoughts, understand why they aren't rational, and come up with ways to limit destructive thoughts and reinforce positive ones. Depending on an individual's needs, other types of psychotherapy may be recommended. Relaxation exercises, biofeedback, and meditation are other pill-free techniques for managing anxiety.

Many people find relief by taking antidepressant medicines, including selective serotonin reuptake inhibitors (SSRIs) such as fluoxetine (Prozac) and sertraline (Zoloft). These are especially useful in people also burdened by depression. However, when seeking medication for anxiety, be sure to discuss your cardiovascular condition with your doctor to avoid adverse effects and undesirable drug interactions, says Dr. Miller.

Don't forget regular exercise, after your doctor gives you the go-ahead. It's good for your heart and also helps to boost your mood and calm your nerves.

Symptoms of generalized anxiety disorder

  • Persistent, excessive worry about various things for at least six months
  • Feeling tense or on edge
  • Difficulty sleeping
  • Trouble concentrating
  • Irritability or restlessness
  • Muscle tension


Voir la vidéo: Astuces #14 - Comment traiter les palpitations du coeur (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Seanan

    Merci pour vos précieuses informations. C'est très utile.

  2. Mezisho

    Vous faites une erreur. Discutons.

  3. Woodrow

    Félicitations, votre idée est juste parfaite

  4. Dalrajas

    Vous écrivez bien! Continuer dans le même esprit

  5. Jamael

    Il me semble que tu as tort



Écrire un message